approche

Comme le rappellent les auteurs, « l’approche de la gestion intégrée des zones côtières a été créée en réponse aux nombreux stress posés sur les écosystèmes par les activités humaines et aux nombreux conflits d’usages qui en résultent ». La réflexion en terme de gestion des zones côtières lancée dans les années 1970 se précise avec le qualificatif intégré (gestion intégrée). Les défis environnementaux et les conflits d’usages se manifestent, d’abord dans le domaine de la pêche mais aussi en matière de concurrences spatiales stimulées par les activités touristiques et récréatives en général, les nouvelles formes de résidence, et plus largement l’urbanisation et la littoralisation des genres de vie.

La gestion intégrée annonce un tournant, une évolution dans la prise en compte des territoires, de leurs projets de développement et de la construction d’un espace de vie ; il s’agit désormais d’appréhender le territoire dans sa globalité et de rompre avec les traditionnelles considérations sectorielles. La reconnaissance de ce concept de GIZC se précise sur le plan international lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992, dans le cadre de l’Agenda 21.

La GIZC constitue un outil de développement adéquat qui permet à la fois une régulation des conflits d’usage, la préservation de l’environnement et la garantie d’un développement durable d’un territoire donné.

L’approche intégrée ou l’intégration implique de poursuivre simultanément plusieurs objectifs, éventuellement de nature différente, parfois contradictoires, souvent non hiérarchisés. Elle impose notamment de prendre en compte :

  • Tous les secteurs d’activités, économiques ou non, dès lors qu’ils utilisent l’espace ou les ressources marines, ou qu’ils impactent le milieu marin et littoral ;
  • Les différentes échelles de temps, puisque la gestion vise des objectifs à long terme, à travers des actions naturellement à court ou moyen terme ;
  • Tous les acteurs concernés : États, collectivités littorales, acteurs économiques, citoyens, experts.

La gouvernance organise une coopération entre un certain nombre d’acteurs associés qui permet à tous les différents intérêts d’être représentés : intérêt général et intérêts collectifs territoriaux portés par les personnes publiques (État et collectivités compétentes), intérêts socio-économiques des activités maritimes portés par les acteurs sectoriels, intérêts citoyens ou communautaires portés par les associations et les organisations non gouvernementales, intérêts scientifiques et techniques portés par les experts (scientifiques et praticiens).

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful